Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Actualités
AESH et AED
Assistantes sociales
Carrière
Mutations
Promotions
Stagiaires
Conditions de travail
Contacts
Contractuels
Formulaires
Infirmières
Le SNALC
Élections professionnelles
Personnels administratifs
Premier degré
Publications
Fiches Info
Lettres électroniques
Quinzaine Universitaire
Rémunérations
Second degré

Des pépètes, avant que ça pète

© Pixabay_Hawksky

Lettre AED et AESH

Vous avez su et nous avons su être patients, mais là, STOP !

Dans sa circulaire de rentrée 2022, Pap NDIAYE écrit : « De même, la situation des accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH) ne peut rester en l’état : la poursuite de leur revalorisation… »

Quelle revalorisation ? Toutes et tous les AESH en CDD sont rémunérés au SMIC depuis mai 2022, ou plus exactement à 52 ou 62% d’un SMIC en raison des temps incomplets (ou temps partiels imposés), et très prochainement les AESH en CDI depuis moins de 3 ans le seront également !

Quant aux assistants d’éducation, vous n’êtes pas cités une seule fois dans cette circulaire de rentrée : inexistants pour notre ministre !

Lors de l’audience AESH au ministère du 19 juillet dernier, nos interlocuteurs nous ont affirmé que la refonte de la grille des AESH était une question prioritaire et qu’un groupe de travail serait très rapidement mis en place. Ils s’étaient engagés à revenir vers nous fin août. Mais fin septembre, toujours pas de convocation…

Non seulement, nous n’avons vraiment pas la même définition des mots « prioritaire » et « rapidement », mais de mieux en mieux, puisqu’au cours de l’audience de rentrée du SNALC le 5 septembre 2022 avec le ministre, ce dernier a osé dire qu’il y avait une réflexion à mener sur les salaires très faibles.

Déjà, de priorité, on passe à réflexion…

Et quelle réflexion ? Pour le SNALC, il n’y a pas besoin de mener une nouvelle réflexion sur les salaires des AESH : les conclusions sont connues depuis longtemps. Après le diagnostic, il faut juste passer aux actes !

De même, tous les AED en CDD sont rémunérés au SMIC pendant 6 ans et malgré un recrutement en CDI pour certains assistants d’éducation depuis le 1er septembre, il n’y a toujours pas de grille indiciaire pour ces personnels. Là, c’est carrément une première !

Pour le SNALC, il faut donc urgemment une refonte de la grille de rémunération nationale des AESH, qui s’appliquerait également à toutes et tous les AED (en CDD et en CDI), avec un avancement automatique et accéléré pour les premiers échelons.

Il y a du pognon pour une revalorisation spectaculaire des salaires des magistrats judiciaires, de l’ordre de 1 000 euros brut en moyenne par mois, et il n’y aurait pas un kopeck pour les AED et AESH, ou plus tard, toujours plus tard !

Lorsque la plupart des AED et AESH vivent sous le seuil de pauvreté, ce qui est loin, très loin, d’être le cas des juges et procureurs, une telle décision politique ne peut qu’attiser votre colère !

Vous avez envie de faire sauter ce ministère qui vous maintient dans une précarité odieuse, en vous versant des salaires dérisoires, d’autant plus indécents avec une inflation toujours plus forte, jamais revalorisés, et qui ne cesse de se foutre de vous avec sa com’ bourrée de mensonges. Le SNALC vous comprend…

Cette révolution peut, et doit dans un premier temps, passer par les urnes. Du 1er décembre au 8 décembre, lors des élections professionnelles, VOTEZ SNALC !

Contrairement à notre ministère, qui navigue entre blablatages, idioties et bobards, le SNALC sait de quoi il parle, il sait ce qui ne va pas, et il sait porter avec détermination et conviction vos revendications salariales bien légitimes (elles seront reprises et détaillées dans nos prochaines lettres).

Le SNALC, syndicat indépendant et libre de toute attache à une organisation politique, confessionnelle ou idéologique, tient toujours un discours de vérité, ses interventions sont précises et son expertise en termes de revalorisation ou plus exactement de rattrapage salarial est reconnue. C’est pourquoi, sur la question des rémunérations, comme sur toutes vos autres problématiques (et elles sont extrêmement nombreuses…), vous pouvez lui accorder votre confiance et le soutenir aux élections professionnelles de décembre prochain.

Le SNALC, le syndicat visible pour les AED et les AESH, personnels que notre administration laisse depuis trop longtemps invisibles !

Le vote sera numérique, et vous craignez de ne pas réussir à voter ? N’ayez aucune inquiétude, le SNALC vous accompagnera. Pour cela, nous vous remercions de bien vouloir répondre à notre questionnaire.

Danielle ARNAUD
Secrétaire nationale chargée des personnels contractuels

Et également

Audience de rentrée avec le ministre
CDI des AED : Premières désillusions
Ça bloque sur le terrain
Congé parental pour les AESH : ça bouge !
AESH : Médiatrice et SNALC sont sur la même longueur d’onde
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Lire aussi