Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Actualités
AESH et AED
Assistantes sociales
Carrière
Mutations
Promotions
Stagiaires
Conditions de travail
Contacts
Contractuels
Formulaires
Infirmières
Le SNALC
Élections professionnelles
Personnels administratifs
Premier degré
Publications
Fiches Info
Lettres électroniques
Quinzaine Universitaire
Rémunérations
Second degré

Le changement, c’est le 09 décembre

Lettre Contractuels de l’Éducation nationale

Si vous avez été mis sous les feux des projecteurs lors de cette rentrée 2022, ce n’était pas pour dénoncer, et encore moins pour chercher à améliorer, vos conditions d’emploi et de travail.

Vous avez fait la Une des médias, parce que la crise du recrutement dans l’Éducation nationale ou la pénurie de professeurs est telle qu’elle préoccupe enfin l’opinion publique. Des élus aux parents d’élèves, en passant par quelques énarques et divers think tanks, tous semblent découvrir qu’enseigner n’attire plus, notamment au regard des conditions de travail et du faible niveau de rémunération. Si ces derniers sont certes problématiques pour les titulaires, que dire pour les contractuels ?

Après les jobs dating de la fin de l’année scolaire, le ministère nous pond la formation express en 4 jours pour devenir enseignant. Côté délire, à quand le tuto « Vocation enseignant en un clic » sur une de ces plateformes de services numériques que l’Éducation nationale affectionne ?

Enfin, à une solution commerciale et à une entrée dans le métier low cost, il ajoute un petit coup de com’ avec l’annonce d’un concours exceptionnel de recrutement.

Tout cela n’a que trop duré, c’est à dire des contractuels en souffrance, sous pression et précarisés, d’autant plus qu’avec la reprise d’une forte inflation, vous risquez d’être tous rémunérés au niveau du SMIC d’ici quelques mois.

L’Éducation nationale n’est pas une entreprise privée, sa gestion ne doit donc pas être guidée par une recherche systématique de réduction des coûts, et vous ne devez plus être la variable d’ajustement d’une politique éducative à bout de souffle !

Puisque l’institution refuse d’entendre votre détresse professionnelle, économique et sociale, infligez-lui un électrochoc électoral lors des prochaines élections professionnelles, qui auront lieu du 1er au 8 décembre 2022.

En effet, voter lors de ces élections professionnelles, c’est nous donner à compter du 9 décembre une puissance supplémentaire pour obtenir des avancées significatives en termes de recrutement, d’emploi, de conditions de travail, de formation (digne de ce nom !) et de salaire des contractuels.

Le ministre de l’Éducation nationale, Pap NDIAYE, a utilisé à plusieurs reprises les mots « défi » et « difficultés » pour qualifier la rentrée 2022. En votant SNALC, compte tenu de notre attachement et de notre engagement à défendre les contractuels, soyez assuré(e) que le défi et les difficultés prendront sens pour lui et son ministère. Nous vous présenterons nos revendications dans nos prochaines lettres.

Par le nombre de recrutements de contractuels, la rentrée 2022 a été du jamais vu, alors à vous de faire que la participation des contractuels aux prochaines élections professionnelles soit du jamais vu. 

Voter ne coûte rien, ne prend que quelques minutes et conditionne les décisions ministérielles vous concernant pour les quatre années à venir.

S’ABSTENIR : c’est renoncer. VOTER : c’est vouloir un avenir meilleur !

Le vote sera numérique, et vous craignez de ne pas réussir à voter. N’ayez aucune inquiétude, le SNALC vous accompagnera. Pour cela, nous vous remercions de bien vouloir répondre à notre questionnaire.

Le SNALC, le syndicat visible pour les contractuels, personnels que notre administration laisse depuis trop longtemps invisibles !

Danielle ARNAUD,
Secrétaire nationale du SNALC chargée des contractuels

Et également

Votre rémunération, une véritable peau de chagrin
Audience de rentrée avec le ministre
À chaque nouveau contrat : Vérification !
Contractuels enseignants : attention à votre VS !
Élections professionnelles : je vote pour trois instances

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Lire aussi