Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Actualités
AESH et AED
Assistantes sociales
Carrière
Mutations
Promotions
Stagiaires
Conditions de travail
Contacts
Contractuels
Formulaires
Infirmières
Le SNALC
Élections professionnelles
Personnels administratifs
Premier degré
Publications
Fiches Info
Lettres électroniques
Quinzaine Universitaire
Rémunérations
Second degré

Le triangle des Bermudes

© Pixabay_Jörg

Lettre Contractuels ATSS

Qu’il s’agisse d’un mythe ou d’une réalité en ce qui concerne la disparition de nombreux avions et bateaux, le triangle des Bermudes est pour les scientifiques une zone où existent des tourbillons aspirants et un climat particulièrement violent (ouragans, tempêtes équatoriales, des vents soufflant à plus de 270 km/h, des vagues pouvant atteindre les 30 mètres de haut…).

Force est de constater que pour les contractuels ATSS, l’Éducation nationale a des allures de triangle des Bermudes à bien des égards.

En effet, vous subissez :

  • des contrats qui sont souvent d’une durée inférieure à l’année ;
  • des quotités travaillées trop souvent incomplètes ;
  • des affectations qui changent de manière récurrente et sont parfois éloignées du domicile familial ;
  • des CDI difficiles à obtenir (souvent par changement de catégorie hiérarchique au cours des 6 années nécessaires pour le CDI) ;
  • une rémunération qui a beaucoup de mal à décoller du SMIC (lorsqu’il ne s’agit pas de vacations payées purement et simplement à l’heure – une honte !) ;
  • le refus de l’accès au même régime indemnitaire que les titulaires ;
  • un manque de formation de qualité et adaptée à vos besoins ;
  • des perspectives d’évolution professionnelle quasi inexistantes en l’absence d’un plan de titularisation…

Ainsi, en tant que contractuel(le) ATSS, vous êtes aspiré(e) dans le tourbillon de la flexibilité, car vous êtes la variable d’ajustement ou le « bouche-trou » d’une administration incapable d’anticiper ses besoins en termes de gestion des ressources humaines.

Quant au climat, il est également très violent, car vous êtes régulièrement dévalorisé(e) et méprisé(e) en essuyant assez fréquemment cette remarque dédaigneuse : « Vous n’êtes que contractuel(le) ».

Enfin, face à des chefs d’établissement, chefs de bureau, chefs de service… mieux vaut savoir se taire pour ne pas se retrouver direct à Pôle emploi, suite à un avis défavorable pour le renouvellement de votre contrat. La hiérarchie exerce sur vous des pressions inadmissibles.

Toutefois, si le triangle des Bermudes intéresse de nombreux cinéastes, romanciers, journalistes et scientifiques, qui les contractuels ATSS intéressent-ils ?

Hormis le SNALC, qui vous informe, vous conseille, vous défend sur le terrain pour que vos droits soient respectés ? Qui porte pour vous des revendications ambitieuses, que nous vous présenterons d’ailleurs dans nos prochaines lettres ?

Ce qui est certain, c’est que vous n’intéressez pas l’institution, qui vous laisse dans une grande précarité, voire une pauvreté inacceptable avec la reprise d’une forte inflation depuis plusieurs mois.

Le traitement infligé aux contractuels ATSS est tellement intenable que chaque année, beaucoup disparaissent des écrans radars de l’Éducation nationale !

Quel gâchis !

En accordant votre confiance au SNALC lors des élections professionnelles, du 1er au 8 décembre 2022, soyez assuré(e) que vous serez écouté(e), soutenu(e) et défendu(e) face à une administration qui vous maltraite depuis trop longtemps et qui est si éloignée de vos réalités et difficultés tant professionnelles que personnelles du quotidien.

En votant SNALC, vous faites le choix d’un avenir meilleur !

Le SNALC, le syndicat visible pour les contractuels ATSS, personnels que notre administration laisse depuis trop longtemps invisibles !

Danielle ARNAUD,
Secrétaire nationale chargée des contractuels
Contact

Et également

Contractuels ATSS : la précarité invisible
Nouvelles dispositions applicables aux contractuels de la Fonction publique de l’État
Élections professionnelles : je vote pour trois instances
Les infirmier(e)s contractuel(le)s : les grand(e)s oubliée(e)s de la revalorisations indemnitaire
Le congé maladie ordinaire : ce qu’il faut savoir
Vers un contrôle d’égalité accru entre fonctionnaires et contractuels
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Lire aussi