Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Actualités
AESH et AED
Assistantes sociales
Carrière
Conditions de travail
Contacts
Contractuels
Formulaires
Le SNALC
Premier degré
Publications
Fiches Info
Lettres électroniques
Quinzaine Universitaire
Rémunérations
Second degré

Rester debout sur une pente glissante

© Pixabay - Rudy and Peter Skitterians

Lettre Conditions de travail & Climat scolaire

Sérénité et dignité ne sont pas à l’ordre du jour en ce début 2022. Et pour cause, une rentrée difficile du fait du contexte sanitaire et surtout d’une certaine incompétence de la part de notre gouvernement au sein de l’Éducation nationale avec un manque cruel, d’anticipation, de communication et de bon sens. Résultat : les personnels, en première ligne, sont les premiers à en pâtir. Il en va de même pour élèves et parents, particulièrement concernés dans le premier degré. Triste constat que celui d’un sentiment d’abandon et de mépris de la part de notre gouvernement. Ce ne sont pas les belles paroles de notre ministre, sa revalorisation fantôme, ou des dispositifs comme PREAU (véritable « Kinder Surprise » de l’EN) qui changeront la donne.

Mais pas de fatalité. Nous pouvons faire autre chose que subir, le mouvement du 13 janvier étant une preuve concrète et forte que nous pouvons agir. C’est d’ailleurs en ce sens que le SNALC vous propose quelques conseils pour rester debout sur cette pente glissante. Et, en cas de chute, comptez sur le SNALC pour vous aider à vous relever.

Maxime REPPERT
Secrétaire national du SNALC chargé des conditions de travail et du climat scolaire
conditionsdetravail@snalc.fr

Et également

PRÉAU : Bienvenue dans la cour du pathétique et de l’absurde
Profs : Trop de sou(s)-missions
Les « RH de proximité » : l’épanouissement pour tous, vraiment ?
« Toujours plus, toujours mieux » : ne tombez pas dans le piège
Quelques conseils pour se protéger et gagner en sérénité
Payez-nous !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Lire aussi