Search
Filtres génériques
Correspondance exacte uniquement
Rechercher dans le titre
Rechercher dans le contenu
Filtrer par Catégories
Sélectionner tout
Actualités
AESH et AED
Assistantes sociales
Carrière
Mutations
Promotions
Stagiaires
Conditions de travail
Contacts
Contractuels
Formulaires
Infirmières
Le SNALC
Élections professionnelles
Personnels administratifs
Premier degré
Publications
Fiches Info
Lettres électroniques
Quinzaine Universitaire
Rémunérations
Second degré

Une autre voie pour faire entendre ma voix

Lettre AED et AESH

Les rentrées se succèdent, les années scolaires également, et force est de constater que vos conditions d’emploi et de travail ne s’améliorent pas.

Pourtant, vous n’avez pas ménagé vos efforts, comme en attestent vos nombreuses mobilisations de ces deux dernières années, et toutes avec un succès indéniable, pour voir vos revendications aboutir. Mais, il n’y a toujours pas d’avancées significatives en vue…

Excepté l’accès au CDI pour les assistants d’éducation (et comme vous pourrez le lire dans cette lettre, le décret du 9 août 2022 est bien loin d’être satisfaisant, laissant entre autres la porte ouverte à un grand nombre de dérives possibles), on assiste même à une dégradation de votre quotidien, en commençant par une baisse drastique de votre pouvoir d’achat et des conditions d’exercice de vos missions de plus en plus épuisantes.

Puisque nous avons un ministère qui refuse d’entendre votre détresse professionnelle, économique et sociale, alors infligez-lui un électrochoc électoral lors des élections professionnelles de décembre 2022.

En effet, si chaque AED et chaque AESH votent lors de ces élections professionnelles, vous nous donnez une puissance supplémentaire pour porter vos revendications et le ministère ne pourra plus nous affirmer, et souvent d’une manière péremptoire, qu’il a déjà fait beaucoup pour déprécariser les AED et les AESH… Le ministère de l’Éducation nationale n’est pas seulement sourd, il est également aveugle !

AED et AESH réunis, c’est presque 190000 agents, soit un peu plus de 15% des personnels de l’Éducation nationale. 190000 suffrages exprimés d’AED et d’AESH pousseront l’institution à revaloriser vos missions et vos salaires, à mettre en œuvre une véritable formation et à vous doter d’un vrai statut.

Enfin, non, ce n’est pas démagogique, ni utopique de vouloir atteindre un taux de participation des AED et AESH de 100%. Voter ne coûte rien, ne prend que quelques minutes et conditionne les décisions ministérielles vous concernant pour les 4 années à venir.

S’ABSTENIR : c’est renoncer. VOTER : c’est vouloir un avenir meilleur !

Le vote sera numérique, et vous craignez de ne pas réussir à voter. N’ayez aucune inquiétude, le SNALC vous accompagnera. Pour cela, nous vous remercions de bien vouloir répondre à notre questionnaire.

Le SNALC, le syndicat visible pour les AED et les AESH, personnels que notre administration laisse depuis trop longtemps invisibles !

Danielle Arnaud
Secrétaire nationale chargée des contractuels

Et également

Audience du 19 juillet : les AESH sombrent et le ministère regarde ailleurs
CDI des AED : un décret bien mal ficelé
AESH : Réussir sa rentrée
Élections professionnelles : Je vote pour 3 instances
Renouvellement ou non renouvellement des contrats d’AESH : attention aux abus de l’administration

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Lire aussi